THERAPIE NEUROMENINGEE

​​​​​​​Diagnostiquer précisément l'origine de la compression du nerf et la traiter par des techniques spécifiques.


Les nerfs sont constamment soumis à des mises en tension, des compressions, ainsi qu'à des déplacements par rapports aux structures qui les entourent.

Notre mécanique corporelle est conçue de manière à permettre aux nerfs de s'adapter en toutes circonstances à ces contraintes.

La biomécanique s'applique également au système nerveux, d'abord parce que les structures adjacentes au système nerveux ont des effets sur lui (interfaces mécaniques). Ensuite parce que le système nerveux à sa mécanique propre (neurobiomécanique), deux mouvements ont pu être déterminés; le glissement par rapport aux interfaces et l'allongement.


Les interfaces physiologiques sont : les os, les ligaments, les capsules articulaires, les fascias, les muscles, les vaisseaux sanguins, les tissus neuro-méningés.

Les interfaces pathologiques : les ostéophytes (becs de perroquets), les protrusions ou hernies discales, les cals osseux, les enflures capsulaires ou ligamentaires, les tissus cicatriciels, les oedèmes, les tumeurs, les hématomes, les entorses, les fractures, les luxations.

D'autres interfaces peuvent également être considérées : les orthèses, les matériels d'ostéosynthèses ou tout autre implant, les vêtements trop serrant, les chaussures,…

 

Toute perturbation au niveau des interfaces mécaniques risque d'irriter le nerf avec pour conséquence la formation d'adhérences entre les structures nerveuses et leur environnement : C'est ce que l'on appelle une pathologie extraneurale.

Les perturbations au niveau de la neurobiomécanique perturbent la microcirculation, provoquent une stase veineuse, un œdème et plus tard une fibrose dans le système nerveux : C'est ce que l'on appelle une pathologie intraneurale.


Les tests et les techniques neuroméningées sont une approche nouvelle et offrent aux thérapeutes des solutions pratiques pour les pathologies de l'appareil locomoteur tout en conservant les principes fondamentaux de la philosophie ostéopathique.

Ils permettent de diagnostiquer précisément l'origine de la compression du nerf et ensuite de la traiter par des techniques spécifiques.​​​​​​​

LES INDICATIONS

Le traitement neuroméningée est indiqué dans les dysfonctions mécaniques du système nerveux.

Les neurapraxies sont les principales indications de la technique de mobilisation.

Les résultats dans ce cas permettent souvent une guérison complète.


On retrouve ce degré lésionnel dans bons nombres de tableaux cliniques comme les syndromes canalaires, les lésions de compression, les tableaux de troubles musculo-squelettiques socioprofessionnels ou d'ordre sportif, syndrome du double accrochage ou multiples accrochages…